mardi 17 mars 2009

Corridas d'un autre âge

Chacun d'entre nous sait que Joao Folque de Mendoça est une personne très conversée au sein du mundillo, et il n'y a nul besoin de rappeler certains « hauts faits » dont il a été le responsable. Cependant, l'interview livrée dans le quotidien Midi Libre dimanche dernier vaut son pesant d'or et on y apprend plusieurs choses intéressantes. Et notamment la volonté de la commission taurine d'Alès – ville où Folque de Mendoça est empresario – de fixer à trois le nombre minimum de rencontres entre taureau et picador. Le choix de certains toreros pour la feria du 23 et 24 mai est assez décevant il est vrai, mais avouons que la présence des Dolores Aguirre et des Palha sur une même affiche, cela a belle gueule ! Voici l'interview en question...
« Ces cartels vont donner du spectacle
L'organisateur, João Folque de Mendoça, justifie ses choix.
- Les cartels que vous venez de dévoiler pour la Feria 2009 vous satisfont-ils ?
-Oui, je suis très satisfait, plus que les années précédentes. Je crois que ces cartels vont donner du spectacle. Ils promettent des courses mouvementées.
- Avec Savalli et Padilla, n'essayez-vous pas de créer l'événement ?
- Non, pas forcément. On n'est pas là pour créer l'événement, mais pour que l'aficion se retrouve dans l'événement. On veut montrer quelque chose de différent des autres arènes. Je veux que les aficionados disent : "On a vu une vraie corrida à Alès".
- Quand même, avec eux, vous pouvez attirer du monde dans des arènes qui ne font plus le plein...Plus que de faire le plein, l'important, c'est de faire le plein artistique. Vous avez choisi de faire revenir les Palha, votre élevage, au Tempéras... En tant qu'éleveur, ils ont donné entière satisfaction en 2008. Ils ont récolté 45 prix en deux ans à Madrid. Personne ne peut dire, aujourd'hui : "Mendoça, il essaie de mettre ses toros à Alès". Ce choix s'impose de lui-même. Comment se sont passées les tractations pour monter ces affiches ?
- Les négociations ont été faciles : pour les Palha, entre moi et moi, ça s'est bien passé (sourires). Quant à Dolores Aguirre, elle est enchantée de revenir. Elle viendra recevoir le prix du meilleur lot de toros 2008 décerné par l'association des critiques taurins du sud-est. Avec François Gilles (ndlr : adjoint délégué à la tauromachie), ici, on veut 3 piques, pas 2. Ces deux élevages sont en condition de les supporter.
- Savalli dans une corrida dure, les découvertes Cesar Girón et Alberto Aguilar face aux Palha, ne suscitent-ils pas des interrogations ?
- Ce sont trois paris. La vie est faite de paris. Ce sont trois jeunes d'âge, de présence à Alès et d'idées. Mais ils sont tous capables de triompher.
- La présence de Padilla a-t-elle fait l'unanimité ?
- Ce sera notre tête d'affiche de dimanche... et la première polémique. J'ai eu du mal à convaincre la commission taurine. Padilla est un grand matador de toros qui n'a pas une bonne image à Alès. J'ai dit à son apoderado que s'il venait pour faire la même chose que la dernière fois (ndlr : c'est-à-dire pas grand-chose), ce n'était pas la peine. On va tout faire pour qu'il joue le jeu. Tout le monde a droit à une deuxième chance...

Recueilli par Eric Delanzy »

Pour le rappel, les cartels présentés aux arènes du Tempéras sont :
Samedi 23 Mai (18h) – 6 Toros de Dolores Aguirre pour Rafael Rubio « Rafaelillo », Francisco Javier Sánchez Vara et Mehdi Savalli
Dimanche 24 Mai (11h) – Novillada non piquée
Dimanche 24 Mai (17h) – 6 Toros de Palha pour Juan José Padilla, César Girón et Alberto Aguilar

Florent (le mercredi 4 mars 2009)

(Photo : La sincérité de Sergio Aguilar face à un Palha l'an dernier à Bayonne)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire