mardi 17 mars 2009

Le monopole du marché et de l'humour


- Dans la famille Domecq : je choisis Fernando !
- Fernando ?
- Oui Fernando, le propriétaire de la ganadería Zalduendo ! Un élevage de souche Domecq comme il en existe plusieurs autres. Bonsoir euphémisme !
- Mais pourquoi Fernando au fait ? Pourquoi pas Juan Pedro ?
- Non Fernando ! J'ai choisi Fernando ! Car il veut un indulto !
- Ah oui ? Un indulto ?
- Oui un indulto ! A la Maestranza qui plus est !
- Mais tu as vu ça où toi?
-
Là !
- Mais qu'est-ce qui te gêne dans ce qu'il dit Fernando ?
- Et bien il a dit ça : « es una verdadera pena que nunca se haya indultado un toro en la Maestranza, porque es el marco grandioso para pregonar la Fiesta. El toro indultado es el triunfo de una idea »
- Et ça veut dire quoi ça ?
- En fait Fernando il a dit – je cite – : c'est une vraie peine qu'il n'y ait jamais eu d'indulto à la Maestranza, car c'est une marque grandiose pour promouvoir la fiesta brava. Le toro gracié est le triomphe d'une idée.
-Tiens pregonar, c'est marrant ce terme, j'ai regardé dans le dico hispano-français pour savoir ce que c'était, il m'a proposé deux sens : pregonar : 1) publicar en voz alta un asunto de interés público / 2) anunciar a voces la mercancía para venderla
- Ah ouais quand même ! Je trouve que ça colle parfaitement avec la réalité ce terme ! On veut littéralement vendre l'indulto ! Regarde ! Il y en a tous les quatre jours en Amérique des indultos, moi je te le dis, dans quelques années ce sera pareil ici ! Et puis un indulto de nos jours, c'est quelque chose de dévalué ; une sorte de réputation à vendre. Fernando dit que Séville en a « besoin », mais ce n'est pas une drogue pourtant ?
- Hélas l'ami c'est ainsi ! On ira au Portugal à l'avenir, au moins là-bas pas de surprise : ils gracient les six !

P.S : C'est réellement déplorable de découvrir des interviews de ce genre. De plus, l'élevage de Zalduendo commençait à remonter dans mon estime avec l'excellent taureau du concours de San Sebastián l'année dernière. A l'avenir, on espérera voir des toros dans ce style issus de cet élevage, mais on s'affranchira des toritos de la camada et de l'éleveur...

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire