mercredi 24 juin 2009

Incendie des arènes de Saint-Perdon


C’est avec effroi et émotion que l’on a appris en fin d’après-midi l’incendie des arènes du village de Saint-Perdon, dans le département des Landes. Les raisons du sinistre ne sont pas encore connues mais les arènes André Ducourneau construites en 1953 ont brûlé intégralement comme en témoignent les photos et l’article du quotidien Sud-Ouest.
Magnifique construction rectangulaire en bois et aux travées couvertes de 1 700 places, la plaza de Saint-Perdon avait donné sa première novillada le 26 août 1984 avec du bétail de Blohorn d’Andecy pour Joël Matray, Olivier Martin et « Enriquito ». La dernière novillada a donc eu lieu le 31 août 2008 avec des novillos de Bucaré pour Mario Aguilar, Javier Cortés et Santiago Naranjo.
Mais bien au-delà de vingt-cinq ans de tauromachie espagnole dans ce village, c’est une pièce importante du patrimoine landais qui part en fumée en ce jour de juin 2009. Car on est toujours en admiration devant ces arènes en bois, comme à Roquefort, Brocas ou Bascons. C’est un bien triste évènement qui a eu lieu aujourd’hui et l’on pense évidemment aux habitants de Saint-Perdon qui, en plus d’une violente tempête au début de l’année, n’avaient pas besoin de ça.

Adieu à ce superbe lieu de tauromachie landaise et espagnole. En espérant que la tradition continuera encore longtemps à Saint-Perdon.

Florent

(Clichés du site du quotidien Sud-Ouest et du portail de la Fédération Française de la course landaise)

5 commentaires:

  1. Je Suis Tout Simplement Anéantie, Une aréne Pleine De Souvenir est partie en Fumé, Une Aréne Dans La Quel J'ai Passer Le Plus Beau Moment De Ma Vie De Ganadere La Ba, La Sorti A Hombros Un Momen Que Persone Ne Peut Oublier Et Surtout Pas Moi ! Sans Comentaire Sur Les Faits Juste La Haine D'avoir Perdu Une Aréne Dont Le Souvenir Resteront Gravé En Moi ... Alexia

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien triste tout ça ..
    Je t'ai dit que je ne connaissais pas ces arenes mais en fait je me souviens y etre allé une fois .
    Elles vont nous manquer ces jolies petites arenes!!!

    RépondreSupprimer
  3. surtout si tu n'y allais jamais !!!!!!!!!!!

    Dartagnan

    RépondreSupprimer
  4. SAINT-PERDON. Les incendiaires ont été interpellés mercredi. Il s'agit de quatre collégiens âgés de 13 et 14 ans. Ils voulaient fêter la fin de l'année en brûlant leurs cahiers de cours
    Les cahiers au feu, les arènes au milieu
    Le 24 juin dernier, les pompiers n'avaient rien pu faire pour empêcher que des arènes en bois de Saint-Perdon ne restent que les soutènements en béton.
    Un jeu de potaches qui a mal tourné. C'est en brûlant leurs cahiers de cours que quatre collégiens ont mis le feu aux arènes en bois de Saint-Perdon. C'était le 24 juin. Un mercredi après-midi après la classe. » Publié le 16/07/2009 à 17:56 Le Point.fr

    RépondreSupprimer