samedi 8 août 2009

Bic-Fezensac au stylo Vic

N'étant pas spécialiste des comices agricoles, je ne m'étendrai pas vraiment sur la course vue hier à Vic-Fezensac. Les toros gersois de l'Astarac (propriété de Jean-Louis Darré) étaient très lourds, au trapío mal fait, et en conséquence : tardos, arrêtés et décastés. Sauf le cinquième plus joli de type qui poussa en brave lors de trois rencontres avec le picador El Pimpi. Le seul moment de tauromachie de la soirée !

Pour le reste, on vît un Sánchez Vara tel qu'on le connaît, c'est-à-dire "faux-vaillant". Avec banderilles à cornes passées et toute la panoplie. Il quitta les arènes sous les sifflets après un gros échec à la mort au quatrième. Julien Miletto donna trois bons muletazos face au second qui s'arrêta aussi vite. Puis le nîmois recula d'entrée face au cinquième et n'arriva jamais à se hisser à la hauteur de ce toro, brave à la pique, puis compliqué mais pas impossible à la muleta. Enfin, Fernando Cruz toucha en premier lieu un boeuf charolais et comme ses compagnons de cartel, ne put montrer grand chose.

Après ça, une longue nuit est bien méritée !

Florent

1 commentaire:

  1. 3 muletazos seulement au second de la course...Pas mal... ET le 5ème un grand toro non?! Ok! Tres brave hein? Ouhla oui quelle bravoure...

    RépondreSupprimer