dimanche 27 décembre 2009

Non maman, l'afeitado ça n'existe pas

"Le ganadero nous a présenté deux toros pour participer à la corrida concours, l'un d'eux pourrait être du voyage." C'est par ces mots que Jean-Jacques Baylac, président du Club Taurin Vicois, a exprimé au journal Sud-Ouest il y a une quinzaine de jours sa volonté de présenter pour la corrida-concours de Vic un exemplaire de Alcurrucén. Dans cet article, le président du CTV évoque les noms de Victorino Martín, Palha, Escolar Gil pour les corridas, Flor de Jara pour la novillada. Quant au concours, il cite plusieurs noms, dont celui de Alcurrucén... Ce n'est pas que cela me dérange de présenter un exemplaire de cet élevage pour le concours, mais est-ce nécessaire ?

Vous devez sûrement savoir que la ganadería (qui en réalité compte trois fers : Alcurrucén, Lozano Hermanos et El Cortijillo) de la province de Cordoue a fait lidier cette année près de cinq-cent bêtes, novilladas et corridas comprises. Parmi ces cinq-cent, il y a ce toro que vous pouvez contempler et qui fut "combattu" cet été dans un village de Castille... De bien belles armures pour cette véritable "estampe" d'origine Núñez. Mais remarquez, il ne devait pas être le seul bestiau arrangé de la promotion 2009 au sein de son élevage. Chez Alcurrucén il y a un peu de tout, du joli et du moins joli, mais également des trucs dans ce genre...

De là à en présenter un exemplaire à Vic, est-ce bien indispensable ? De plus, Victorino Martín, Palha et Escolar Gil témoignent d'une certaine redondance... Et cela commence à faire quelques temps que l'on n'a pas vu d'innovations lors de la Feria de Pentecôte à Vic-Fezensac, ce qui est bien dommage.

Florent

2 commentaires:

  1. Je partage complétement ton point de vue sur le manque d'innovation de la féria de Vic. On a l'impression que Chopera, Victorino père et fils et le gourou défenseur du toro moderne tiennent les clés de cette féria au détiment de la commission taurine qui est aux ordres. Alcurrucen, Victorino (qui nous envoie un toro moderne tous les ans et qui donne les prix de la concours et dont Madrid n'a pas voulu), n'ont plus rien à faire dans cette féria. Escolar, pourquoi pas, mais pas très original et surtout vu 2 fois lors des 2 dernières années. Flor de Jara, c'était le cas l'an dernier. Reste que nous sommes enfin débarassés de La Quinta et Palha, malgré son coté sulfureux reste une bonne idée.
    Frédéric

    RépondreSupprimer
  2. Alcurucen, Sepulveda et la bande....de vrais poulaillers....

    et n'oublions que Vic, en dehors des 90% des piques apposées dans la cruz ou dans le lomo, a commencé à déroger à l'anti-monopique, un certain dimanche 31 mai 2009 dans l'après-midi....

    dans le silence...

    RépondreSupprimer