jeudi 1 avril 2010

Y'a vingt ans

Pas de poisson d'avril pour 2010 ! En effet, ce dernier a perdu tout humour. Il a les écailles sèches et sales, crevé qu'il est le pauvre ! Asphyxié par la marée noire des empresas qui ont fait de certains cartels comiques une réalité. Il n'y a donc malheureusement pas de quoi rire.

Aujourd'hui, j'ai préféré me pencher vingt ans en arrière - une époque que je n'ai pas connue - avec la cuvée 1990, les éléments qui suivront sont des témoignages fiables, et l'on se rend compte que les problèmes et satisfactions de "l'époque" sont à peu de choses près les mêmes qu'aujourd'hui...

Y'a vingt ans c'était l'année 1990 ! Et je vous épargnerai le contexte politico-socio-économique de la fin du siècle dernier car ici il n'est question que de Toros. Le "gros" de la nouvelle temporada française commence demain à Arles, et y'a vingt ans il y a eu ça...

Y'a vingt ans, le corps de Julio Robles se retrouvait désarticulé après une terrible cogida dans les arènes de Béziers, il ne pourrait dès lors plus jamais marcher. Au même moment, Nimeño luttait toujours afin de caresser son rêve de retour dans les ruedos, avant une issue on ne peut plus cruelle.

Y'a vingt ans, c'était l'année record des novilladas en France, avec la génération Jesulín-Finito-Chamaco-Sánchez Mejías et consorts, 72 novilladas dans l'hexagone cette année-là ! Alors qu'il y en aura tout au plus une petite quarantaine en 2010.

Y'a vingt ans, y'avait des María Luisa encore un peu partout, et surtout pour le fameux "lunes de resaca" de la Feria d'avril à Séville.

Y'a vingt ans, c'était les premières courses du Fundi en France, un type maltraité aujourd'hui par certains pourvus d'une mémoire courte. En 1990, il était déjà à la conquête d'Arles, de Céret, de Vic... Vingt ans après il est toujours là et face au même bétail, chapeau bas maestro !

Y'a vingt ans, Victorino n'a envoyé aucun lot en Espagne, et la feria de Pentecôte à Nîmes se retrouva avec trois corridas de ce fer en seulement quelques jours. Aujourd'hui à Nîmes, l'encaste Saltillo c'est du has been !

Y'a vingt ans, Céret, Vic-Fezensac et Parentis étaient déjà fidèles au poste.

Y'a vingt ans, il y avait déjà quelques indultos suscitant la polémique, mais cela restait relativement rare.

Y'a vingt ans, c'était le début des Curé de Valverde à Alès, un lot fourni par le prestataire de service de l'époque : André Viard ! C'est dans ce contexte qu'est née la légende des "Toros du Curé" à Alès, avec une course épique sous une pluie diluvienne.

Y'a vingt ans sur la piste difforme de Collioure, ils ont mis une course de Isaías y Tulio Vázquez, ça avait l'air chouette ! Les grands frères avaient assuré une grande course à Vic au mois de mai de la même année. Aujourd'hui les Tulio...

Y'a vingt ans mourait Miguel Atienza à l'âge de 88 ans, il était le picador précurseur de la "carioca".

Y'a vingt ans, il y avait encore des toros à Lit-et-Mixe, Argelès-sur-Mer, Vichy...

Y'a vingt ans, Lamparillo de Miura faisait vivre le pire moment de sa carrière à Victor Mendes en Arles, si bien que le pensionnaire de Zahariche rentra vivant au toril après la sonnerie des trois avis.

Y'a vingt ans, ils faisaient encore une traditionnelle corrida-concours pour le mardi des Fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan ! Quand tu sais ce que cette feria va bientôt devenir...

Y'a vingt ans, Stéphane Fernández Meca et Denis Loré en étaient au début de leurs carrières de matador, elles s'avéreront difficiles mais ils n'auront au final jamais démérité.

Y'a vingt ans, les Guadaira ont envoyé du bois à Villeneuve-de-Marsan, mettant à la rue trois novilleros en vogue à l'époque ! (Antonio Manuel Punta, Martín Pareja Obregón et Sánchez Mejías)

Y'a vingt ans en 1990, celui qui vous parle voyait le jour, mais rien ne le prédestinait à écrire ces quelques lignes deux décennies plus tard.

Florent

(Photo : Sergio Aguilar l'an passé à Vic-Fezensac)

3 commentaires:

  1. J'aime la photo.
    Et j'ai aimé mes vingt ans.

    JPc

    RépondreSupprimer
  2. Du haut de mes 9 ans J'etais en Arles le jour ou Mendes entendit les 3 avis,c'etait la premiere fois que je voyais les trois avis retentir et un toros rentré vivant au toril.

    RépondreSupprimer
  3. merci Florent de ton retour en 1990.Ma fille vient de faire 20 ans comme toi et je trouve émouvant cet aperçu auquel je n'aurais pas pensé. Sergio

    RépondreSupprimer