mercredi 12 mai 2010

La Vierge des Désemparés

Les hostilités nîmoises commenceront d'ici peu de temps, menées par le grand homme de la tauromachie universelle ! Vous le connaissez tous, et il serait selon lui à la tête de la première arène du monde ! (Nîmes) et de la troisième d'Espagne ! (Valence).
Il y eut par ailleurs une corrida dans cette dernière le samedi 8 mai, afin de célébrer la Vierge des Désemparés (Virgen de los Desamparados). Et vous verrez que celle-ci porte bien son nom !

Même si l'exemple qui va suivre est monnaie courante dans "l'univers économico-taurin", cela fait quand même un peu tâche pour une arène dite de première catégorie.
En Mars dernier avaient lieu à Valence les célèbres Fallas, avec notamment deux corridas d'Adolfo Martín le Vendredi 12 Mars et de Valdefresno le Samedi 13. Pour ces deux courses, le premier sobrero ne fut pas utilisé et portait le fer de La Dehesilla ainsi que les datos suivants "Beodo" n°175 negro. Le Lundi 15 Mars pour la corrida de Fuente Ymbro, le premier sobrero était de la même maison – avec le fer de José Luis Pereda cette fois-ci – "Miedoso" n°39 negro listón.
Enfin le Samedi 10 Avril à Séville, il y avait une corrida de José Luis Pereda avec un sobrero du même fer "Tuerto" n°37 negro 585 kg.

Sachez également qu'à ce jour, l'entreprise Pereda/La Dehesilla est deuxième de l'escalafón ganadero avec trente toros lidiés cette saison ! Ce qui fait quand même beaucoup pour un élevage réputé pour ses produits décastés et à la limite de l'invalidité. Sur ces trente, il y avait trois corridas complètes à Séville, Las Ventas et Valence le 8 mai !

Jetez un oeil sur le sorteo de cette course...

Valence – Samedi 8 Mai – Corrida de la Virgen de los Desamparados
Cinq toros de José Luis Pereda et un de La Dehesilla (cinquième) pour Curro Díaz, Antonio Barrera et Sergio Aguilar.
Ordre de sortie :
1. "Templado" n°25 negro bragado 533 kg
2. "Miedoso" n°39 negro listón 545 kg
3. "Andador" n°54 negro mulato 477 kg
4. "Filantro" n°69 retinto meano 520 kg
5. "Beodo" n°175 negro 510 kg
6. "Tuerto" n°37 negro 563 kg

On peut ainsi se poser beaucoup de questions à la suite de cette analyse :
- Certaines corridas pour des arènes de première catégorie ne seraient même plus "reseñées" ?
- Combien de mises en chiqueros au total pour ces exemplaires ?
- Combien de temps passé dans le camion et à arpenter divers corrales ?
- Ces toros savaient-ils au moins ce qu'est le campo ?

Après des faits comme ceux-là, on vient s'étonner que les toros – même si les Pereda ne sont pas des foudres de guerre – affichent un manque de caste et de forces inquiétant. Ils sont en réalité des marchandises manipulées et déplacées au mépris de leur être sauvage.

Les toros sont aujourd'hui devenus des bien commerciaux, ce qui ne choque pas grand monde. Si bientôt ils sortaient en piste avec des fundas sur les cornes, à croire que presque personne ne s'offusquerait... Car l'ère du "toro prisonnier" a commencé depuis bien longtemps.

Florent

6 commentaires:

  1. Florencio,
    Je pense que tu as voulu écrire :
    l'UNIVERS COMICO TAURIN.
    Le malheur, c'est que tout cela ne participe pas, bien au contraire, au rayonnement et au développement d'une fiesta brava authentique. La corrida par le fric et seulement par le fric sonne la glas de notre aficion. Mais il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre.
    Pourtant, "ils" - ces maquereaux du boxon taurino - ne pourront pas dire que les aficionados ne les avaient pas prévenus.
    Pedrito

    RépondreSupprimer
  2. Salut Florent,

    J'adore... mais les taurinos détestent par-dessus tout les "fouille-merdes" de ton espèce !
    ;-)

    Un abrazo.

    RépondreSupprimer
  3. Des "fouilles-merde" comme ça,j'en redemande.Il faut mettre le doigt là ou ça fait mal et montrer
    que certains au moins ne sont pas dupes;et faire entendre une voix différente.
    Felicidades
    manolo

    RépondreSupprimer
  4. Fouille merde.....Fouille merde..... tout çà veut dire que tout baigne justement dans une merde infâme! A tout prendre, faut-il critiquer celui - ou ceux - qui dénoncent les mafieux, qui font leur beurre des trampas, des "arrangements" et des fraudes multiples, ou bien faut-il laisser se gangrener le système sans réagir?
    Pas le choix !!
    Pedrito

    RépondreSupprimer
  5. Le système est gangréné depuis fort longtemps, et croire que cela ne relève que depuis quelques années à peine est un peu naïf. Ce système ne changera jamais, car la majorité ne veut pas que cela change et surtout vous êtes peu nombreux à vous battre contre avec sincérité. Lorsque je lis à droite et à gauche la déification du JT de 17 heures (josé tomas), par des mêmes personnes qui par ailleurs demandent du toro-toro, cela laisse songeur sur les véritables motivations de la défense d'une fiesta intègre. Mais Florent a raison de dénoncer ces abus de confiances envers les aficionados, courage à toi dans la poursuite de ton combat.
    Lionel

    RépondreSupprimer
  6. Soy un aficionado de Valencia, desde que ví en las corridas de Fallas sobreros de susodicha ganadería presentía que esto iba a suceder, y encima nos traen los de Sevilla. Por cierto la corrida fue una mansada infumable.

    RépondreSupprimer