mardi 28 septembre 2010

Sur l'utilité des alguazils dans une arène

Alguazils ou alguacilillos, c'est selon votre préférence. Des plumitifs d'un autre genre en quelque sorte. Leur rôle est de faire respecter le règlement en piste et dans le callejón, tout en gardant une certaine courtoisie. En théorie, ils sont le "bras armé" de la présidence, sans pour autant être une autorité "judiciaire" dans la corrida.
Pourtant, un passé très récent est là pour nous montrer que ce rôle est uniquement théorique. Car à quelle tâche les alguazils s'affairent-ils ces derniers temps dans la majorité des arènes de France et d'Espagne ? Bien souvent, leur unique utilité est de remettre les trophées aux toreros. Curieusement et de manière de plus en plus récurrente, on les voit également être les complices des hommes en piste en faisant par exemple retarder l'entrée du train d'arrastre à la mort du taureau. L'objectif étant bien évidemment de faire plier la présidence devant les pétitions d'oreilles et parfois même devant les invectives venant du callejón.
Les alguazils devraient en principe avoir un rôle de coopération avec la présidence. Dans le cas contraire, ils deviennent peu à peu leurs bourreaux en réalité. Aussi, on a récemment pu voir divers alguazils arborer fièrement sur leurs tenues un signe ostentatoire revendiquant un certain Observatoire... Mais cela est-ce bien nécessaire ?
En revanche, on ne voit quasiment jamais ces personnages intervenir lors des piques traseras, rectifiées, carioquées. On ne les voit pas non plus bouger le moindre orteil lorsqu'arrive la ronde des enterreurs ou bien l'heure des épées retirées du corps du taureau depuis le callejón alors que la bête est encore debout. La chose la plus préocuppante est bien évidemment celle du premier tiers, car le callejón est devenu orphelin de quelqu'un qui pourrait dire ce qui ne va pas. Un taureau massacré au premier tiers et victime d'une mauvaise lidia, cela ne profite ni au torero ni à l'aficionado, dommages collatéraux.
Je dis cela en partie par provocation, mais je préférerais pour ma part voir deux types qui connaissent le règlement ouvrir le paseo à bicyclette plutôt que deux autres montés sur de grands canassons mais qui ne sont là que pour faire de la figuration.

Florent

8 commentaires:

  1. Sur un forum que tu connais, nous sommes arrivés à la conclusion qu'un bon alguazil est avant tout un bon écuyer.
    Et c'est tout.

    JPc

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi par provocation ? Quelle utilité de rajouter ceci alors que tout est vérité ?

    RépondreSupprimer
  3. Un paseillo à vélo, avec une remorque? Cela me parait trop provocateur, trop futuriste, trop éloigné des cultures taurines.... Une brouette fleurie avec goût me semblerait mieux appropriée, pour promener les trophées devant les gogos en extase.
    Pedrito

    RépondreSupprimer
  4. Et à Nîmes, un (une) alguazil pour remettre les oreilles et embrasser le torero, deux cavalières à cheval, mignonnes, incompétentes et fières de parader, un vieil alguazil à pieds qui ne lève jamais le petit doigt.

    RépondreSupprimer
  5. Une preuve de l'importance de l'alguazil dans la corrida moderne ? La bronca quotidienne à Dax en 2008 (je crois) pour le remplaçant de Y.Boutet à chaque paseo.

    Merci aux bons aficionados qui savent faire la différence entre un bon alguazil et une pique trasera.

    JPc

    RépondreSupprimer
  6. moi je pensais a remettre un panier de 4 oreilles et 2 queues a chaque matador au tout debut du paseo et comme les alguazils ne servent qu'a sa actuellement on pourais les supprimé et du meme coup on gagnerais du temps lors de l'arrastre!!!

    RépondreSupprimer
  7. Florent, Je tombe sur ton article au hasard de mes recherches sur le net, nous nous verrons rapidement dans un callejon... je te le promet...!! et on pourra causer de ton point de vue..puisque cela m'arrive d'être de temps en temps.... alguazil, et oui... il en existe qui sont de vrais aficionados avant tout.. pas plus, mais certainement pas moins que vous tous qui lâchez ci et là des commentaires remplis d'un bon sens remarquable...et d'invectives farfelues (je vous en félicite... )aficionado mais aussi ganadére dans mon cas, (petit ganadére, sans aucune prétention autre que celle du plaisir et de la passion ) sans parler évidement de mes activités équestres liées au monde de la tauromachie.
    A défaut de certain (ou tous)j'afficherai mon nom et non pas un quelconque apodo,
    et vous invite a réviser vos classiques, et a observer un peu mieux nos faits et gestes, car il ne sert a rien de jouer des percussions sur les planches pour qu'une pique se déroule de la bonne façon..(sauf problème de lignes) par contre, dans le patio, ou un callejon, entre 4 yeux, les choses sont bien différentes, mais ca, vous ne le voyez certainement pas... dommage..
    Pour votre grand plaisir, je vous l'accorde volontiers, notre rôle est bel et bien mineur dans le spectacle taurin d'aujourd'hui (oui, c'est un alguazil qui vous le dit)

    C'est une chose entendue, comme chez les journalistes, chez les alguazils, il y a les bons, les moins bons, et les mauvais...certains même sont très mauvais..!

    il serait bon de ne pas mettre tout le monde dans le même panier

    Promis florent, a la prochaine pique carioquée ou trasera, je saute en piste pour geuler sur le picador (...aux ordres de son torero.. ca vous le savez.. non??!!??) si ca part mal,(exemple : bagarre avec la cuadrilla, mauvais moment passé avec le toro, bronca du public.. etc ..etc..)j'espère que toi et tout tes amis ayatollahs de notre fonction viendrons me soutenir...
    ...mais malheureusement vous risquez de manquer un chouillat d'estomac... tampis pour moi...

    a très vite !

    David Dubayle
    www.fiesta-vaquera.com

    RépondreSupprimer
  8. moi picador je te suis david

    RépondreSupprimer