dimanche 20 février 2011

Deux mille jeunes pour quelle défense ?

Jamais je n'aurais pensé écrire un papier sur un tel sujet. Facebook, grande nouveauté de ces dernières années, des millions de membres, un passe-temps, une mode. Depuis l'été dernier, une page a été créée sur le réseau social avec comme titre "2 000 Jeunes pour défendre la corrida en France". A première vue, ce lancement est une bonne idée s'il s'agit de défendre la corrida bec et ongles dans tous ses aspects, en pointant du doigt les errances et les dérives. Aujourd'hui, ce groupe comporte à peu près 10 500 adhérents virtuels, et qui ont probablement tous un rapport très différent avec la corrida. Il y a là des jeunes, des moins jeunes, des vieux, toute sorte de communautarisme, des français, des espagnols, des américains, sûrement des gens de droite, des centristes, des gaullistes, des gauchistes, des gaullistes de gauche, des gauchistes de Gaule, peut-être même des putschistes, des jeunes filles en manque de sensations, cherchant dans le regard des toreros l'amour ainsi qu'une lueur divine que leurs aînées un peu plus fripées attendaient de la part de Luis Miguel Dominguin.
Ouverture de ladite page Facebook au mois d'août 2010. Moins d'un mois de vie virtuelle avant le premier faux-pas, avec le soutien actif à la manifestation dite des "Cultures Taurines" à Arles, en septembre, juste avant une corrida... de Daniel Ruíz. Ensuite, on vît apparaître sur cette page des choses étranges lorsque l'on sait que le but originel est de défendre la tauromachie. Preuve en est avec une large publicité faite au rejoneo, à une vidéo d'un indulto à México par Sébastien Castella en décembre 2010, alors que le toro s'allongea durant la faena à plusieurs reprises. Dernier folklore en date, l'éloge des cartels d'Istres où figurent deux corridas de Garcigrande et García Jiménez, dont le trapío pourrait voler aussi haut qu'une table basse. On l'aura donc bien compris, cette page Facebook, plutôt que de défendre la corrida pour de vrai, fait surtout la publicité du "spectacle tauromachique", où les taureaux sont doux, où les oreilles tombent tel le couperet de la guillotine sous la Terreur, où les sorties en triomphe sont légion, et où les profanes remplissent les gradins à plus de 75 %. Ces dernières années, les initiatives de "défense de la corrida" en France se sont multipliées, soit au niveau national (regroupant Sud-Est et Sud-Ouest) voire même parfois au niveau local, on pense bien évidemment à l'Observatoire, qui aura été le grand gagnant de ce Concours Lépine de l'inutilité.
Enfin pour l'anecdote, vous remarquerez cette capture d'écran ci-jointe de la page Facebook, où est inscrit un message tentant à diaboliser ce bon vieux Xavier Klein ainsi que sa bande de fondamentalistes, tout en mettant dos à dos Orthez et Saint-Vincent-de-Tyrosse... qui organisent pourtant leurs corridas des fêtes respectives le même dimanche de juillet depuis plusieurs décennies maintenant. De plus, le public d'Orthez n'est pas le même que celui de Tyrosse, et les toros de Dolores Aguirre sont bien plus intéressants que ceux de Victorino Martín actuellement, inutile de le mentionner. Cautionner les dérives et diviser, plutôt que de défendre et rassembler, il semble que le choix a malheureusement été fait.

Florent

5 commentaires:

  1. Sais-tu qui alimente ce groupe ? Qui écrit

    Il est scandaleux ce groupe...faut les avoir à l'œil.

    RépondreSupprimer
  2. Il y en a qui desservent vraiment la cause taurine.
    Une bande de coupeurs d'oreilles et braillards à l'indulto.

    RépondreSupprimer
  3. L'attaque - le coup de pied de l'âne - contre maître Xavier est déjà un signal tordu,malsain, et assez clair, quand aux buts inavoués.

    ¡ Hay que desconfiarse de los coños que se esconden detràs de las causas muy respectables, porque ellos no los son!

    RépondreSupprimer
  4. jeunes et déjà vieux...les pôvres.

    ludo

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, je trouve que ce que vous dites là n'est pas vraiment dans la philosophie de la page que je suis régulièrement. De plus il me semble qu'ils sont 4 administrateurs, 1 de Dax, 2 de Nîmes et 1 de Istres d'où l'éloge des cartels de Istres dont vous parlez ici. Simplement, il aurait été bon et objectif de votre part de remarquer que sur le compte rendu de la féria d'Istres , la page 2000 Jeunes ne s'est pas gênée pour dénoncer l’insupportable présentation des taureaux et le triomphalisme ambiant de la féria 2011.
    De plus, je crois voir régulièrement des messages visant à dénoncer la mono encaste Domecq dans les arènes, ils publient le reglement taurin régulierement etc etc...
    Il y a apparemment dans ces jeunes administrateurs les différentes sensibilités de la fiesta brava, les toreristas, et les toristas.

    Continuez votre blog il est super!

    RépondreSupprimer