lundi 21 février 2011

Histoire de pompiers pyromanes

L'heure de sortir quelques casseroles est venue, sans pour autant prendre qui que ce soit au dépourvu. Souvenez-vous de l'année 2009, et de l'annonce d'une série de corridas sans effusion de sang sur le sol américain, à Las Vegas. Souvenez-vous de l'unanimité du milieu taurin européen qui adressa aux organisateurs d'outre-Atlantique une belle volée de bois vert. Voyez maintenant l'image qui illustre cet article. C'était hier à Atarfe, dans la province de Granada, au cours d'un spectacle que l'on pourra qualifier d'hybride. En effet, il y avait des rejoneadoras, des forcados et des recortadores lors de cette course diffusée par Canal Sur Televisión, la chaîne régionale d'Andalousie. Au programme, cinq novillos de Prieto de la Cal dont trois pour la lidia à cheval, deux pour les recortadores, et enfin un exemplaire de La Prusiana lui aussi destiné au rejoneo. Les novillos de Prieto, âgés de presque quatre ans, à défaut de quelques mois, ne semblaient pas faire partie de ce que l'on peut appeler la "tête de camada", toujours est-il qu'il eut été préférable de les voir combattus à pied, car deux d'entre eux affichèrent une mobilité fort intéressante. Quant à la présentation, ils possédaient des moignons en guise de cornes. Les recortadores eux, devaient en théorie affronter des adversaires limpios, ce qui ne fut pas le cas, puisque les deux novillos de Prieto destinés au recorte avaient les cornes très abîmées. De cette course sans intérêt, je n'ai fait que jeter de temps en temps un oeil dessus, car c'était indéfendable. Et la télévision est un bien mauvais avocat pour la corrida en de telles circonstances. A la rigueur, diffuser un concours de novilleros avec des courses ne payant pas de mine tout en restant un minimum correctes de présentation, cela eut été mieux, et sans doute moins sordide. Ceux qui cautionnent ou organisent ces spectacles là à Atarfe font probablement partie de la masse qui a fustigé l'organisation de Las Vegas il y a deux ans. Ironie du sort, à Atarfe, ils ont réussi à faire pire.

Florent

6 commentaires:

  1. Que de coups de pied au cul qui se perdent!
    Le connard affalé sur le bovidé peut se vanter d'apporter de l'eau au moulin des antis. Mais ils sont si débiles, lui et ses complices, qu'ils n'en ont ni conscience ni cure....Pauvre corrida, pauvre Fiesta Brava, ridiculisée ....
    Puta madre: la carcel, c'est tout ce qu'ils méritent.

    RépondreSupprimer
  2. Florent:
    Siento no poder leer el texto en francés, pero la foto me parece eso, unos bomberos pirómanos.
    Un saludo

    RépondreSupprimer
  3. La pique est un peu trop en avant.

    JPc

    RépondreSupprimer
  4. En breve, el artículo dice que son bomberos pirómanos las personas que criticaron al modelo de Las Vegas en 2009, y que ahora organizan o aprueban horrores en Atarfe, y además estos festejos son retransmitidos por la autonómica de Andalucía. Consiguieron hacer peor que en Las Vegas...

    RépondreSupprimer
  5. La foto vale un largo discurso: espectàculos de mierda, a prohibir, porque discreditan nuestra respectable aficion a los TOROS.
    Un saludo

    RépondreSupprimer
  6. Florent:
    Muchas gracias por tu resumen y tu amabilidad de siempre. Siento muchísimo mi limitación en cuanto al francés, por muchos motivos, y por no poder leer en tu lengua tus magníficos artículos en los que te muestras como un gran aficionado.
    Un saludo

    RépondreSupprimer