vendredi 15 avril 2011

A Monté dé Marsane no iremos

Vivement controversé, le programme de la prochaine feria de Mont-de-Marsan a néanmoins le mérite d'être un chef d'oeuvre de transparence des plus faciles à décrypter. Mais avant de passer à l'analyse, voici en bref ce qu'il y aura :

Vendredi 15 Juillet – Toros de Garcigrande pour El Juli, Daniel Luque et Thomas Dufau

Samedi 16 Juillet – Toros de Núñez del Cuvillo pour El Cid, Sébastien Castella et Alejandro Talavante

Dimanche 17 Juillet – Toros de Robert Margé pour El Fundi, Sébastien Castella et Matías Tejela

Lundi 18 Juillet (matin) – Novillos d'Enrique Ponce pour Mathieu Guillon et David Galván

Lundi 18 Juillet – Toros de Samuel Flores pour Enrique Ponce, Juan Bautista et Alberto Aguilar

Mardi 19 Juillet – Toros de La Quinta pour Curro Díaz, El Juli et Thomas Dufau

D'emblée à la vue de ces affiches, on constate qu'il y aura cinq corridas toreristas, autour de trois vedettes qui s'évitent soigneusement : deux pour El Juli, deux pour Sébastien Castella et une pour Enrique Ponce. Avec de tels élevages, si El Juli était parti sur les cinq courses comme l'affirmait une rumeur, il n'y aurait eu aucun geste lorsque l'on voit la liste ganadera. Ensuite, sont dirigés par le maître de la maison nîmo-montoise les toreros suivants : Daniel Luque, Thomas Dufau, Matías Tejela et Alberto Aguilar, ce qui représente déjà cinq postes sur quinze possibles. Ajoutez à cela les présences des trois vedettes citées plus haut, et nous en sommes à dix postes sur quinze déjà joués ! El Cid, El Fundi et Curro Díaz seront quant à eux chargés d'ouvrir les corridas du samedi, dimanche et mardi. Puis Alejandro Talavante et Juan Bautista pourraient être considérés comme des cas particuliers dans le montage de ces cartels, mais ce n'est pas la réalité.

Pour ce qui relève de la novillada, Mathieu Guillon est présent puisqu'il est le jeune du coin, quant à David Galván, il s'inscrit parfaitement dans la journée "Ponce" que sera le lundi 18 juillet. En effet ce jour-là, il y aura une novillada provenant de l'élevage du torero de Chiva, lequel sera présent en tant que chef de lidia de la corrida du soir. Aussi, Enrique Ponce et David Galván ont un point commun, puisqu'ils sont tous deux "apodérés" par Juan Ruiz Palomares. Pour le bétail, qui est ici secondaire, car désormais à Mont-de-Marsan les toros sont considérés comme des enjoliveurs pour toreros, il y aura donc cette novillada de Ponce.. comme à Nîmes le 10 juin prochain. Des toros de Garcigrande... comme à Nîmes le 11 juin prochain. Des toros de La Quinta... comme à Nîmes le 12 juin prochain. Des toros de Núñez del Cuvillo... comme à Nîmes le 13 juin prochain. Des toros de Robert Margé... comme à Nîmes il y a deux ans. Des toros de Samuel Flores... comme à Nîmes l'an dernier. Et des bêtes pour la corrida à cheval de Fermín Bohórquez... comme à Nîmes cette année.

C'est ainsi que les producteurs d'arts éminents membres de l'intelligentsia de la corrida spectacle en ont décidé pour Mont-de-Marsan, sans originalité, ni nouveauté, ni Corrida de Toros véritable sur le papier. Ils auront beau rouler des mécaniques quant aux corridas de Robert Margé et de La Quinta, mais la présence de Sébastien Castella face à la première, et celles d'El Juli et de Thomas Dufau face à la seconde citée vous donnent déjà un avant-goût de la présentation des toros.

A la décharge de l'organisation, on pouvait relever la bonne idée de la présentation des toros de Partido de Resina à Nîmes au mois de juin prochain. Malheureusement, il n'en sera point à cause d'un problème sanitaire bloquant les toros en Espagne. En rechange, on aurait pu penser que l'empresa irait prendre un autre élevage aux origines différentes de celles que l'on voit à longueur de temporada. Il n'en sera rien, car à la place, il y aura une course d'origine Domecq. Ainsi, voici Nîmes et sa programmation impersonnelle, et quant à la feria de Mont-de-Marsan, y assister sera peut-être pire que de sauter sur une mine antipersonnelle.

Florent

(Image : Pour la route, un Toro de Garcigrande nîmois !)

1 commentaire:

  1. L'abonno en barrera, place n° 01 juste à gauche des places O0a et 00b est libre cette année.

    JPc

    RépondreSupprimer