jeudi 10 novembre 2011

Fumée grise au Plumaçon

Pour toi Montois, aficionado lambda, toi qui aimes les Toros et désires à tout prix redorer le blason de ton Plumaçon,

Hier, en cette fin de soirée d'un banal jour d'automne, tu vivais dans l'attente d'une fumée blanche synonyme de changement. Hier n'était la fin d'aucune feria désastreuse, mais pourtant, c'était tout comme.
Tu pensais pouvoir tourner la page, et qu'un air frais viendrait souffler sur tes arènes, avec un nouveau départ, un nouveau prestataire, travaillant de concert avec le Collectif et les aficionados pour repartir de plus belle, et refermer les plaies trop ouvertes ces derniers temps. La fumée d'hier soir, à 22 heures, n'était pas blanche, mais plutôt de couleur tristesse. J'ai imaginé le Plumaçon sous un ciel bas avec un crachin des mauvais jours. Je comprends parfaitement ton désarroi aficionado Montois, et avec toi j'aimerais respecter une minute de silence en hommage de tes arènes qui ont plus d'un siècle d'histoire, et dont aujourd'hui, certains se servent comme d'un simple miroir. Pourtant, ils devraient comprendre que l'identité taurine de Mont-de-Marsan et de sa Madeleine ne consiste pas en la flatterie de l'égo de qui que ce soit. Ce qui compte, c'est la fierté de l'afición locale et le blason de son arène.

Je sais bien que ce papier est défaitiste, car les mêmes personnes pourraient très bien changer de cap et améliorer la chose si l'on reste idéaliste. Mais hier, tu as dû ressentir un mauvais goût de conservatisme, et pire encore, la sensation d'une immunité pour les fautifs. Car oui, certains ont été fautifs, et je pense notamment à ceux qui sont responsables de l'embarquement et de la lidia des La Quinta de 2011 (la cerise sur le gâteau). Par cette course là, et il y en eut malheureusement d'autres de cet accabit, la réputation et le grade de ton arène ont été un peu plus salis. Putain ! Il y aurait pu y avoir une lettre d'excuses dans le style "Nous tenons à nous excuser pour la présentation du lot de La Quinta (et de certains autres) de la Madeleine 2011, il était indigne du label Corrida de Toros et d'une arène de première catégorie française". En réalité, il n'y eut rien de tout cela. Pire encore, ces responsables ont tenté de faire culpabiliser l'afición en utilisant une fois de plus les termes d'"aigris" ou même de "grincheux". Trop d'ondes négatives. Aussi, il me semble qu'à un moment, à cause de fautes devenues répétitives et inexcusables, on ne peut plus accorder de chance supplémentaire, même si les intéressés pourront prétendre que la situation reste perfectible pour les années à venir. Pourtant, l'empreinte fautive a trop d'ampleur, et il est incompréhensible de vouloir continuer.

J'ai du mal à me mettre à ta place, car je ne suis pas habitant d'une ville taurine. La dernière fois, j'avais neuf ans. C'est comme si je n'avais jamais réellement su ce que c'était, vouloir être fier des arènes de sa ville. Les années à venir, peut-être que le Plumaçon évoluera, stagnera ou régressera encore... Je n'en sais rien. Toi qui côtoies sur le ciment de tes arènes, aficionados d'ailleurs, gens de passage peu au fait de la corrida, et d'autres encore, tu aimerais leur dire ta fierté pour la particularité de ta ville taurine. Une "Nîmes bis", une "Petite Valencia", une "Maestranza française", tout cela, ce ne sont que des conneries. Chaque arène doit affirmer sa propre identité. Aussi, tu te méfieras de ceux qui jouent les faux indignés, mais en réalité s'en foutent tant qu'ils pourront venir manger dans la gamelle. Évite-les.

La situation est à peine croyable, car ce que tu demandes n'a rien d'extraordinaire pour les cinq jours de corridas de la Madeleine. Tu aimerais simplement une bonne fois pour toutes, la dignité (sans que ce terme n'apparaisse pour autant moralisateur) de la chose taurine, avec des toros présentables, des matadors de tous horizons, des vedettes aussi. En bref, une vraie feria équilibrée dans sa programmation. Aussi, je te sais altruiste, et que tu préfères par exemple voir le retour de la corrida portugaise nocturne au sein de la Madeleine à la place du rejoneo matinal, même si comme moi la tauromachie à cheval ne te plaît guère. Car c'est cela aussi, prendre conscience et vouloir affirmer l'identité taurine locale. Et ce n'est vraiment pas la lune que de vouloir quatre corridas (variées), une corrida-concours, une véritable novillada avec picadors, une novillada sans chevaux, et une corrida portugaise.

Mon pauvre, tu en as suffisamment bouffé, des toreros doublés dans ta feria qui ne comporte "que" cinq corridas, de la corrida-mixte, une course de Margé annoncée "torista", des Miuras hard discount, ou encore des Garcigrande (chez toi ils disent "Garcimore"), Zalduendo ou La Quinta vraiment trop indignes. Tes prochaines fêtes de la Madeleine auront lieu du Mercredi 18 au Dimanche 22 juillet 2012. Peut-être une amélioration, peut-être rien, peut-être pire. Mais en tous cas, l'envie de déclencher une bronca d'entrée te viendra peut-être à l'esprit car les fautifs ont été immunisés. J'ai peur pour toi. Tu voulais une vraie novillada, car tu en as assez de 4 novillotes de Ponce, 4 novillotes de El Torreón... Comble de malchance, peut-être t'en mettront-ils six... de Los Galos ! On gardera toutefois les spéculations pour plus tard.

Aussi, et tu n'y es pour rien, des arènes voisines et plus petites seront désormais concurrencées de manière injuste. C'est le cas d'Orthez et de Tyrosse. Alors en guise de rédemption, même si ce n'est pas de ta faute, peut-être t'y rendras-tu. Pauvre Plumaçon qui donne l'image de ne plus respecter les autres arènes du coin. Une faute semble avoir été commise, et je compte sur toi pour élever la voix, et pour que ton Plumaçon redevienne une Plaza de Toros digne de ce nom.

Florent

P.S : En restant relativement pragmatique, voilà une idée "d'affiche" (la mienne) qui pourrait être en rapport avec l'identité taurine Montoise (celle, notamment, du début des années 90)

Corrida de José Escolar Gil (Albaserrada) : Rafaelillo, Fernando Robleño, Serafín Marín.
Corrida de Alcurrucén (Núñez) : Enrique Ponce, David Mora, Thomas Dufau.
Corrida-concours (Murteira Grave, Guardiola Fantoni, Fernando Palha, Rocío de la Cámara, Valdefresno, Joselito) : Juan Mora, Javier Castaño, Alberto Aguilar.
Corrida de Baltasar Ibán (Contreras – Domecq) : Morante de la Puebla, El Juli, Alejandro Talavante.
Corrida de Celestino Cuadri (Santa Coloma) : Juan Bautista, Sergio Aguilar, Iván Fandiño.

Novillada de Francisco Madrazo de la Vadima (Santa Coloma – Graciliano) : Emilio Huertas, Mario Alcalde, Cayetano Ortiz.
Novillada non piquée avec du bétail français.
Corrida portugaise nocturne.

6 commentaires:

  1. Merci florent de compatir à notre déception (douleur)

    RépondreSupprimer
  2. comme l'an dernier, je n'irai pas voir Madeleine et je prendrai le Tram 33...

    RépondreSupprimer
  3. florent,

    merci pour votre sincérité, votre sensibilité et votre écriture.

    sur le fond, casas en concours pour la Ventas, ne POUVAIT pas perdre Mont de Marsan.

    selon mes informateurs de là bas, qu'il parvienne à prendre les ventas, est loin d'être de la science fiction. à voior tout de même certains réflexes nationalistes, mais il n'est pas seul!

    a suivre l'attitude de dede viard qui se produit à clarin. hummmmmmmmmmmmmmmmm

    va t'il lui reprocher de ne pas avoir produit les comptes de la corrida en faveur de Haiti?

    tout ceci est bien plus à vomir qu'à pleurer viard, OCT qui le tolère et consorts!.

    moi, voyez vous, je pense que la corrida est morte, au profit d'un spectacle comico taurin. on peut aimer bien sûr!

    RépondreSupprimer
  4. anonyme était el chulo perdon!

    el chulo

    RépondreSupprimer
  5. Aficionado montois23 novembre 2011 à 10:58

    El juli Thomas Dufau mathieu guillon (alternative) garicigrande
    Daniel luque talavante david mora ( nunez del cuvillo)
    Diego urdiales tejela alberto aguilar (concours)
    Ponce manzanares fandino ( torrestrella)
    Julien lescaret( despedida) thomas Dufau Mathieu guillon ( corrida française )

    Voilà les pronostic

    RépondreSupprimer