vendredi 17 février 2012

Pas interdit de rêver


Céret, une grande plaza de toros.
Vraiment pas de quoi faire la fine bouche avec une telle affiche.
Corrida de Joaquín Moreno de Silva, chose rare.
Novillada de José Escobar, également une chose rare.
Corrida de José Escolar Gil pour Fernando Robleño seul contre six toros, un exploit rien que sur le papier.
Céret de Toros 2012, ce sera aussi la dernière de l'illustre José Pedro Prados "El Fundi".
Et aussi, les présences de :
Serafín Marín, tandis que son activité a été interdite dans sa Catalogne à lui.
Javier Castaño, honnête et vaillant lidiador, triomphateur l'an dernier face aux Escolar.
Daniel Martín, qui n'a pas été oublié ! Cela donne vraiment le sourire.
Emilio Huertas, un novillero sérieux et muni d'une cuadrilla de premier rang, avec les frères Otero Beltrán.
Imanol Sánchez, seul piéton inconnu de cette feria, que l'on découvrira, et qui fera pour l'occasion sa présentation en France.

Alors si les toros, les matadors, les picadors et les cuadrillas sont au rendez-vous...

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire