vendredi 10 août 2012

Automne à Parentis

Temps frais, nuageux et humide. Pas plus de quinze degrés au thermomètre. Le matin, les Raso de Portillo ont gardé leurs secrets.
Secrètement aussi, on aurait aimé au moment du sorteo de l'après-midi un arrangement conduisant à 3 Flor de Jara + 3 Raso de Portillo. Une chose impossible, un pur fantasme.
Ce dimanche 5 août 2012, les Flor de Jara étaient le premier lot de l'histoire des arènes Roland Portalier à être préalablement équipés de fundas au campo. Et dire que bien des arènes réalisent des ferias intégrales avec des toros résinés depuis des années. Juste une anecdote.

Des Flor de Jara, on a de bons souvenirs grâce aux novillos combattus à Vic-Fezensac en 2009 et à Céret en 2008 (sous le nom de Bucaré). Deux novilladas encastées avec du tempérament. C'est en 2008, entre les deux courses citées, que l'ancien matador Carlos Aragón Cancela a fait l'acquisition de l'élevage de Bucaré pour lui donner suite sous l'appellation de Flor de Jara.

Quatre ans plus tard, 5 août 2012, c'est l'automne en plein mois d'août à Parentis. Au sens propre comme au figuré. Hormis le premier Flor de Jara, magnifique de présentation et qui reçut la plus forte ovation de l'après-midi à son entrée, les autres étaient lourds et semblaient accuser une surcharge pondérale. A l'âge adulte, nul doute que certains auraient atteint les 650 ou 670 kg, c'est beaucoup pour du Buendía. De type, ils ressemblaient donc aux gros Santa Colomas que possédait Manolo Chopera sous le nom de Martínez Elizondo jusque dans les années 1990.

La novillada de Parentis : l'automne. Novillos faibles et décastés. On retiendra quelques très beaux gestes de Mario Alcalde, tout comme ses grandes difficultés à l'heure de vérité. Le pire novillo de la course fut le quatrième, faible, manso décasté et fuyard, derrière lequel courut Javier Jiménez. Ce quatrième Flor de Jara, d'origine Buendía donc, portait le nom de Bolichero. Dix ans auparavant à Roquefort-des-Landes, 15 août 2002, un novillo de La Quinta (Buendía) était honoré d'une vuelta posthume après un beau combat. Il s'appelait Bolichero. Pas le même tonneau.

Florent

Le sorteo des novillos de Flor de Jara de Parentis.
1. "Metro y Cuarto" n°32 cárdeno (né en février 2009)
2. "Lagartijo" n°53 cárdeno oscuro bragado meano corrido axiblanco (né en avril 2009)
3. "Vanidoso" n°56 negro mulato bragado meano corrido (né en avril 2009)
4. "Bolichero" n°41 cárdeno oscuro bragado meano corrido (né en février 2009)
5. "Gallinito" n°18 cárdeno oscuro bragado meano corrido axiblanco (né en avril 2009)
6. "Palmeño" n°64 cárdeno oscuro bragado axiblanco (né en février 2009)
Sobrero. "Tremendo" n°32 cárdeno meano (né en février 2009)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire