vendredi 3 août 2012

Raso de Portillo !

A cet instant, Alberto Lamelas attendait à genoux face au toril la sortie du quatrième Raso de Portillo. Dix minutes auparavant, son coreligionnaire d'affiche Julien Dusseing "El Santo" s'était fait cueillir par son premier adversaire, recevant à l'occasion un glaçant coup de corne à la cuisse. Les trois novilleros, Pedro Carrero, Alberto Lamelas et El Santo étaient vêtus de blanc et or.

Carrero fut prudent et repartit le costume intact, El Santo se fit prendre et termina la soirée dans un hôpital de l'agglomération bordelaise. Tandis que Lamelas à la sortie du quatrième, avait déjà de multiples bandages recouvrant son habit. Il était venu à Parentis avec la panoplie du novillero mort de faim : portagayolas, quiebro au centre de la piste, banderilles courtes et engagement total. Lors de son premier combat, il avait volé sur les cornes de son adversaire.

Jamais découragé sous un ciel à la mine orageuse, Lamelas avait combattu en tout trois novillos avec un courage et une volonté exceptionnels. C'était le dimanche 5 août 2007, les novillos de Raso de Portillo furent passionnants à voir, car encastés, combatifs et possédant une prestance magnifique. Avec en point d'orgue le quatrième affronté par Alberto Lamelas. C'était le numéro 79, de pelage salinero, un très grand novillo, brave, encasté et inoubliable, venant avec ses congénères de Boecillo près de Valladolid, des terres encerclées par une immense forêt de pins.
Dimanche 5 août 2007, c'est là que la belle histoire a commencé. Une fois le dernier Raso de Portillo à terre, Lamelas avait effectué un double tour de piste puisqu'il ne pouvait pas prétendre à la sortie en triomphe. Si par hasard dix autres novillos attendaient à ce moment-là dans les corrales, on peut être certain que Lamelas n'aurait pas cherché l'échappatoire, et les aurait tous affrontés, avec à chaque fois un accueil à genoux face au toril. Le dimanche 5 août 2007 à Parentis, on venait de vivre deux heures trente d'une novillada mémorable.

Cinq ans après, également un dimanche 5 août, les Raso de Portillo seront à Parentis.

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire