jeudi 25 octobre 2012

Un 25 octobre... Il y a 25 ans

L'activité taurine bordelaise s'était mise en sommeil le Dimanche 9 juillet 1961. Ce soir-là, après une novillada de Prieto de la Cal pour Jesús Sánchez Jiménez, Tomás Sánchez Jiménez et Alfredo Sánchez, un escalier des arènes du Bouscat s'effondra, provoquant la mort d'une personne et en blessant sérieusement quatre autres. Après cet accident, une interdiction préfectorale fut prononcée quant à l'utilisation des arènes du Bouscat.
A cette date, Bordeaux possédait déjà une tradition taurine considérable car très ancrée.

Et puis, un après-midi d'automne 1987, les Toros sont revenus sur les bords de la Garonne.
A Floirac, le Dimanche 25 octobre 1987, il y avait à l'affiche des toros portugais de José Samuel Lupi pour Francisco Ruiz Miguel, Nimeño II et Miguel Sánchez Cubero. Un retour marqué par de nombreuses controverses, vingt-six ans après la fermeture des dernières arènes bordelaises.

A leur tour, les arènes de Floirac fermeront relativement jeunes, en 2006. Une histoire plutôt brève. Pourtant, elles auront été le traditionnel rendez-vous des corridas de clôture de chaque saison. Alors désormais, quand vient septembre ou octobre, il y a des dimanches où l'on rêverait voir surgir des toros à Bordeaux...

Car Bordeaux est un véritable lieu de tradition taurine. Ne l'oublions jamais. 

Florent

(Images : Le dernier paseo à Floirac le Dimanche 24 septembre 2006 / L'affiche inaugurale de la corrida du Dimanche 25 octobre 1987)

1 commentaire:

  1. Le Bouscat...le grand RDV annuel de la grand-mère...

    RépondreSupprimer