dimanche 13 janvier 2013

En 2013, retour à la novillada ? (V)

ISTRES

Dotée d'une arène moderne depuis la saison 2002, la ville d'Istres va annoncer à la fin de la semaine prochaine les affiches de sa temporada. Celle-ci sera composée de trois corridas au mois de juin et d'une corrida portugaise au mois d'août.
Chose surprenante, des membres de l'organisation d'Istres considèrent leur plaza comme étant la "Olivenza française". Mais est-ce vraiment un honneur de se comparer à une arène de troisième catégorie du fin fond de l'Extrémadure ?

Telle est l'identité que désirent avoir les décideurs istréens. Mais à Istres, il y eut d'anciennes arènes, plus petites, plus rustiques... Et il faut dire qu'en se penchant sur l'histoire, c'était un bastion de la novillada. Sont là pour en témoigner les multiples récompenses de la part de l'ANDA et d'autres organes. Istres a en effet, pendant les années 80 et 90, présenté des novilladas sérieuses et d'un grand intérêt, avec des pensionnaires de Puerto de San Lorenzo, El Sierro, le Scamandre et autres... Récemment disparu, Pierre Charrain était fortement impliqué à l'époque dans l'organisation de ces novilladas authentiques. Il faut donc lui rendre hommage, et on ne peut pas à l'heure actuelle évoquer l'ancienne identité d'Istres sans associer son nom.

Et en 2013, il n'y aura pas de novillada à Istres.

Florent

(Image : Les "nouvelles" arènes d'Istres)

1 commentaire:

  1. Pierre était un brave type, intelligent et ouvert de surcroît...

    RépondreSupprimer