jeudi 2 janvier 2014

A l'aube de 2014

Nous sommes donc au lever de l'année 2014. Dans les arènes, il s'agira d'une saison taurine de plus. Sachons en profiter !
Depuis quelques jours, et en vue de cette nouvelle année, l'apparence de ce blog a changé. Ainsi, la couleur de lecture devrait pour la suite s'avérer moins sinistre !

2014, ce sera l'année du Mondial, mais on nous dit également qu'il est venu le temps des municipales ! Toutefois, ces élections qui se profilent ne devraient pas porter atteinte à l'activité des arènes françaises.

En 2014, nous nous rendrons donc toujours aux arènes, en espérant y voir ce que l'on ne peut admirer nulle part ailleurs. Comme chaque année, souhaitons que la part belle soit faite aux toros, qui ne doivent jamais être un élément secondaire.
Ces toros, on les espère puissants, mobiles, encastés et braves. En 2013, la grande bravoure des Valdellán à la pique a donné des espoirs pour la grandeur du premier tiers.
Les picadors aussi devront y mettre du leur, car la corrida commence toujours au premier tiers !

Ne nous attendons pas pour autant à des changements révolutionnaires. Espérons simplement que les frissons nous envahissent quelques fois de plus en voyant ce qu'il se passe en piste.
Peut-être que les temporadas se suivent et se ressemblent. C'est là un inconvénient majeur, car il faut de la variété. Trop souvent, les échecs ou les succès n'ont pas l'impact qu'ils devraient avoir. On peut prendre pour exemple des prestations décevantes d'élevages qui seront tout de même reconduits l'année suivante.
Mais c'est la loi de la tauromachie, peu souvent juste, et dure à coup sûr.
Espérons que tous ceux qui méritent d'avoir des opportunités, ganaderos, toreros ou novilleros, seront récompensés de leurs efforts.

2014, une nouvelle page qui arrive, et je souhaite bonne année à toutes et à tous ceux qui passeront en ces lieux. J'essayerai cette année encore de parler de toros, notre passion commune.
Une passion qui je l'espère subsistera longtemps. Il y a de quoi avoir bon espoir quand on voit que nous sommes des passionnés, et nos détracteurs des fanatiques. La passion des gens raisonnables l'emportera toujours...

Suerte, salud y felicidad para todos !

Florent

1 commentaire: