mercredi 8 janvier 2014

Adieu Jean-Louis

Et puis le téléphone a sonné, l'atmosphère s'est faite lourde. Un long silence, pour apprendre que Jean-Louis Fourquet n'était plus de ce monde. 

Un grand personnage de la tauromachie française, sincère, vrai et authentique. Celui qui a fait de Céret le centre du monde, le nôtre, chaque année au mois de juillet. 

Trop peu de mots me viennent à l'esprit à cet instant. Mais je parlerai bien entendu de ce grand Monsieur et de Céret ces prochains jours. L'image est de David Cordero, prise en 2001 lors d'une corrida de Miura.  

Florent

1 commentaire:

  1. C'est bien d'y penser. Seul Campos Y Ruedos l'avait fait. C'est un peu de la corrida-vérité qui s'en va.

    RépondreSupprimer