dimanche 21 juin 2015

La fête des pères

Dimanche 21 juin, premier jour de l'été, et fête des pères par la même occasion.
Hier, il y avait des toros du côté de La Brède. Des toros de Pedrés, dont les charpentes et les morphologies étaient plutôt correctes, mais avec des cornes que j'ose à peine te décrire. J'ai rarement vu un truc pareil ! Alors, quand sortent en piste des toros affublés d'armures version troncature, j'ai toujours un peu de mal à donner de l'importance, même s'il existe des risques.
Les Pedrés donc, comme je t'ai dit, mal présentés, six piques, nobles sans trop de difficultés en général... mais surtout très faibles. Il y a eu cinq oreilles au total, dont trois pour Curro Díaz, un torero très alluré, mais qui a quand même tendance à garder des marges de sécurité. Pour une arène du calibre de La Brède, il n'a pas été mal, mais dans le genre tauromachie inspirée, tu peux être sûr que Frascuelo lui aurait mis un bain d'anthologie.
La Brède est l'arène la plus proche de la maison. Depuis plus de quinze ans maintenant, le département de la Gironde est une sorte de trait d'union avec les toros. Bien sûr, il y avait eu Floirac avant. Un cadre certainement moins joli que La Brède, mais quand même de sacrés souvenirs avec toi là-bas !
La Brède, Floirac, la région bordelaise... et sa putain de rocade qui peut être engorgée même au moment où l'on s'y attend le moins. Je me souviens de cette fameuse course de septembre 98, du haut de mes sept ans, serrés sous le même parapluie toi et moi. Il pleuvait des cordes depuis le début de l'après-midi, mais la corrida avait quand même eu lieu ! Floirac, ses averses, son environnement, c'était vraiment quelque chose de particulier! Et aussi, en montant progressivement les gradins de cette arène vers le rang le plus haut, cette inquiétante sensation de Furiani. Il fallait le voir pour le croire.
Si la météo de Floirac était rocambolesque, celle de La Brède est toujours au beau fixe, avec un temps chaud et estival. Mais surtout, davantage de gaieté dans le ciel que dans le ruedo. Bientôt je te raconterai la suite...

Bonne fête papa.

Florent

1 commentaire: