jeudi 8 décembre 2016

Les vingt ans d'alternative de Rafaelillo (Rétro 2016)

En 2016, Rafael Rubio "Rafaelillo" a fêté ses vingt ans d'alternative. Pourtant, il n'a même pas été convié à la feria de sa ville, Murcie, où avait eu lieu la cérémonie en 1996.
Rafaelillo est un torero à la carrière atypique. Il a commencé très jeune, figurant même parmi les novilleros les plus en vue au milieu des années 90.
Puis l'oubli et les années de galère. C'est Robert Piles qui l'aida à se relancer bien des saisons après.
Rafaelillo est aujourd'hui le spécialiste des toros de Miura, le torero qui parvient le mieux à les comprendre et à déjouer leurs difficultés. Son plus grand succès de l'année 2016 a justement eu lieu à Béziers face aux toros marqués du "A".
Comme tous les autres toreros, il possède ses fidèles et ses détracteurs. Mais il faut reconnaître sa trajectoire plus que digne après vingt ans d'alternative.
À l'image (un cliché de François Bruschet), on le voit à Arles, devant un toro de Miura, lors de la pluvieuse feria de Pâques 2010. Et une naturelle de face, la main basse, d'enfer ! On évoque parfois son côté électrique, son toreo en mouvements, mais Rafaelillo est aussi capable de se poser et de toréer relâché.

2010 fut même, avec 2015, l'une de ses meilleures saisons. Il y a six ans, il était à deux doigts d'ouvrir la grande porte à Madrid face à une corrida de Dolores Aguirre, et en 2015, ce fut face à une corrida de Miura. Pour ces deux corridas, c'est l'épée qui le priva d'un succès considérable. Mais peut-être qu'à l'avenir, cette possibilité de triomphe viendra se présenter de nouveau...

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire