lundi 12 mars 2018

Concha y Sierra


Le dimanche de Pâques, les arènes d'Aignan fêteront les vingt-cinq ans de leur toute première corrida de toros, célébrée en 1993.
Cette fois, il y aura trois toros du fer du Curé de Valverde et trois de Concha y Sierra, deux devises qui appartiennent désormais au français Jean-Luc Couturier, basé à Saint-Martin-de-Crau.
Le second fer, aux origines très rares par les temps qui courent, est l'un des élevages les plus fréquents sur le sable des arènes gersoises, puisque ce sera sa quatrième venue.
La tâche d'Aignan est compliquée chaque année, car cette plaza vit dans l'ombre de Vic-Fezensac, en tentant elle aussi de proposer des corridas sérieuses.
Une quatrième sortie donc pour les Concha y Sierra à Aignan. Dont celle-ci, en 1996, avec cette photo de la revue Barrera Sol. Le torero en costume bleu roi et or que l'on voit de dos, en début de carrière à ce moment-là, c'est Juan José Padilla.

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire