lundi 10 juin 2019

Franchir la ligne


S'aligner au paseo des arènes de Vic-Fezensac pour une corrida de Dolores Aguirre, avec sur le CV moins d'un an d'alternative, c'est forcément quelque chose qui impose le plus grand respect.
Les imprévisibles toros de Dolores Aguirre, avec certains typés Atanasio Fernández, et d'autres Conde de la Corte. Mansos, parfois violents dans leurs courtes charges, ils manquaient hier de caste pour la majorité d'entre eux.
Miguel Ángel Pacheco a pris l'alternative dans les arènes de sa ville, La Línea de la Concepción, il y a donc moins d'un an, le 20 juillet 2018. La Línea, c'est tout au Sud de l'Espagne, dans la province de Cádiz. Depuis les vieilles arènes, datant du XIXème siècle, on aperçoit même Gibraltar, le rocher des anglais.
Pacheco, qui est de là-bas, est venu plusieurs fois en France comme novillero. Des Dolores Aguirre, il en avait déjà affrontés à Boujan-sur-Libron. Et l'on se souvient aussi que c'est lui, sous une pluie diluvienne dans la même plaza de Vic, qui avait stoïquement combattu un redoutable novillo de Raso de Portillo.
La fête des toros est dure et n'épargne pas les jeunes toreros. Nombreuses ont été les blessures récentes. Hier, alors que Miguel Ángel Pacheco s'illustrait sur le sable de l'arène gersoise, Román était terriblement encorné à Madrid en estoquant un toro de Baltasar Ibán.
Quant à Pacheco, il était hier dans la situation du jeune matador obligé à aller chercher les contrats, à les arracher. Du haut de ses 21 ans et face à "Voluntario", numéro 40, sixième toro de Dolores Aguirre, il a été d'un immense courage. Le toro, sérieux d'apparence, de présence et d'armures, avait renversé la cavalerie à la première rencontre.
Et à la muleta, il avait tendance à serrer dangereusement l'homme. Miguel Ángel Pacheco est resté, a fait face, et a franchi cette fameuse ligne qui offre une émotion supplémentaire. Héroïque, avant même d'être soulevé par Voluntario de manière effrayante. Au bout de cet intense effort, le costume déchiré, Pacheco porta l'épée en se jetant, afin d'obtenir une oreille, une vraie de vraie.

Florent

(Image de Vuelta a los Toros : Miguel Ángel Pacheco à Vic face à "Voluntario")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire