dimanche 24 février 2019

Céret


L'ADAC a fait paraître ce dimanche les noms des six matadors et des trois novilleros qui prendront part à la trente-deuxième édition de Céret de Toros, les samedi 13 et dimanche 14 juillet.
Pour la novillada de Monteviejo du dimanche matin, ils semblent avoir retenu le meilleur trio possible sur le papier pour une novillada torista à l'heure actuelle : Juan Carlos Carballo, Aquilino Girón et Maxime Solera. Tous les trois expérimentés en la matière.
L'après-midi, la corrida de Saltillo sera combattue par Fernando Robleño, Javier Cortés et Gómez del Pilar.
Et pour commencer la feria, le samedi après-midi, il y aura une corrida de Juan Luis Fraile pour Javier Castaño, Iván Vicente et José Miguel Pérez "Joselillo".
Il s'agira du retour fort mérité de Javier Castaño à Céret. En 2011, et alors que cela n'était plus arrivé depuis plusieurs années lors de cette feria, il avait obtenu deux oreilles d'un même toro, "Cortesano", brave et encasté, de l'élevage de José Escolar Gil. Castaño avait ce jour-là été parfait dans la lidia, réalisant ensuite une faena limpide et vibrante. Les grandes années de Javier Castaño. L'année suivante, dans la même arène mais avec une autre organisation que l'ADAC, il était sorti en triomphe après avoir affronté un lot de Prieto de la Cal. C'est à ce jour sa dernière venue à Céret.
Avec deux corridas et une novillada, c'est au final bien peu de noms que les organisateurs peuvent faire rentrer sur une affiche. Car forcément, bien d'autres viennent en tête. Et c'est bon signe, preuve qu'il y a une génération fournie de toreros candidats à ce style de corridas.
On pouvait ainsi penser à Octavio Chacón, qui est le meilleur lidiador à l'heure actuelle ; à Alberto Lamelas, qui n'est pas venu depuis plusieurs années et avait été plus qu'honnête lors de sa dernière venue ; ou encore à Imanol Sánchez, qui s'entraîne durement, y compris face à des toros de caste navarraise, et aurait bien sa place dans une arène comme Céret.

Florent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire